Tous les cinq, 26 :

Avec les copains, nous sommes allés avec Valérie faire du yoga dans le parc. Couchés sur l’herbe, nous avons écouté les chants d’oiseaux et après nous avons essayé de retrouver les oiseaux sur des images. Maintenant je fais plus attention aux bruits et j’aime bien écouter les oiseaux, j’oublie ce qui me fait de la peine.

Mélanie, 07 :

Valérie nous permet de nous développer au plus proche de notre ressenti et dans l’attention du corps et de son alignement. Elle nous accompagne de manière spontanée. Sa voix est le lien qui nous permet de rejoindre le meilleur de nous. Ses pratiques sont proposées en fonction de l’ambiance et des participants du moment. Elle s’adapte aux handicaps.
Damien, 26 :
Avant, j’avais des activités très opposées. Depuis que j’ai essayé le yoga, avec Valérie j’applique cette attention à ce que je fais dans ma vie.
Annie, 07 :

Depuis deux ans, nous mon fils et moi, venons rire ensemble lors des séances de yoga du rire. C’est bluffant… en plus c’est un moment à nous ; mon fiston et moi. Vraiment je vide les tensions de la semaine et en plus j’en ris. Mon fils, lui, prend de l’assurance. Qu’est ce qu’elle est drôle, Valérie quand elle fait la poule !

Roxane, Virginie, Nathalie et Philippe :

Nous avons organisé avec Valérie , une rando yoga. Pendant la rando, nous avons découvert les fleurs et leurs vertus et pendant la relaxation du yoga, Valérie nous a fait découvrir les odeurs et les sons. J’étais tellement concentrée que j’ai pu entendre une abeille volée, une mouche et des oiseaux. Puis en passant par internet nous avons pu entendre le chants et cris de ces oiseaux et les voir.

Mathilde Paoulos, 69 :

J’ai 66 ans et ne pensais pas pouvoir suite à mon cancer, essayer le yoga. Je suis des cours particuliers car Valérie propose des séances en collectif ou en particulier. Le hatha-yoga m’a rebousté. Je suis plus enjouée ainsi je positive davantage dans ma vie. Je retrouve une tonicité musculaire et comme Valérie me demande de synchroniser ma respiration aux postures, je respire mieux même je découvre tous les placements de la respiration. J’aime beaucoup la voix de Valérie pendant le nidrâ yoga, elle m’apaise mais je m’endors. C’est une belle découverte.

Claude, 34 :

Cela fait cinq ans que je suis les cours de Valérie. Moi qui croyait que le yoga était des contorsions… le travail corporel n’est que la partie visible. Depuis, en dehors des cours, je m’intéresse à la philosophie et tradition du yoga même au sanskrit. J’ai découvert, en moi, même si je suis un homme ; une certaine douceur. Le hatha-yoga fait évoluer dans sa vie.

Patricia, 34 :

J’ai été étonné de la richesse des textes… Ensemble, Valérie nous permet de nourrir (comme elle le dit) notre pratique par la théorie. en étudiant les textes : (Upanishad). Valérie nous sensibilise aussi à l’ayurvéda.. Au départ ce n’était pas facile car elle nous parlait de discipline, de compréhension de la vie, de responsabilité alors que je venais, adressée par mon kiné, me détendre. J’ai failli arrêter. Nous en avons parlé et dans une pratique régulière, j’ai entrevu que détente n’était qu’un mot. Je suis contente car Valérie m’a sensibilisé au fait que le yoga est comme un jardin secret qui nous enrichit.