Le mantra védique

Mantra est un mot composé de deux syllabes: Man, activité mentale de la méditation, de la pensée et Tra, qui sauve, qui donne le salut, la Libération.

La plupart des mantras sont écrits en sanskrit, car le phonétisme du sanskrit est d’une remarquable simplicité. Les éléments constitutifs du mantra trouvent leur origine dans un germe (bija) phonique qui correspond plus à tonalité affective. C’est pourquoi, il nous faut nous rapprocher d’une prononciation et intonation les plus correctes possible. Le mantra est donné par le maître lors du parcours d’études (transmission orale).

On ne saurait dire vraiment à quelle époque remonte la découverte de la puissance du Mantra. Autant en occident, c’est la présence et le sermon d’un prêtre qui réunir les fidèles de cette pratique spirituelle ou religieuse. En Inde, cette transmission se déroule de maître à disciple, lequel reçoit l’enseignement de bouche à oreille.

On y parle des Véda, ils sont au nombre de quatre. Le développement, parmi les autres, est également individuel. Il me vient en tête les huit piliers de l’individualisation de Patanjali. Tout en étant parmi les autres, l’être se développe…

La plupart des mantras sont écrits en sanskrit, car le phonétisme du sanskrit est d’une remarquable simplicité. Les éléments constitutifs du mantra trouvent leur origine dans un germe (bija) phonique qui correspond plus à une tonalité affective. C’est pourquoi, il nous faut nous rapprocher d’une prononciation et intonation les plus correctes possible. Le chant des Véda est auspicieux, il apporte le bien, et est purificateur.

Dans la pratique, mantra signifie se connecter à la réalité par la vibration. Il élève notre état d’être.
Avant nidrâ-yoga, passer par les pensées positives, le mantra, les sons qui purifient la conscience qui s’exprime dans chaque cellule de notre corps et ont une action sur les mémoires passées.