Valérie VASANTHI

yoga-science-de-vie Valérie Vasanthi

VASANTHI – Valérie  Bourceaud

Ma mission de vie

Nous sommes faits d’inné et d’acquis.

Selon ma destinée, l’inné passeuse afin de sensibiliser dans l’expérience, les êtres à leur l’alignement et au ressenti de l’énergie, fluide dans la matière et pur conscience.

L’acquis à composantes d’inné, comprendre par le yoga, le Védanta , et la philosophie du sâmkhya*, nos fonctionnements.

Ma tâche est grande car étant d’une incarnation dite occidentale. La pensée indienne ou Darshana, système philosophique a élaboré au cours des siècles, six ensembles qui doivent permettre à l’homme atteindre son but: le salut éternel. Deux de ces points de vue: le Yoga et le Véda sont contradictoires. Savoir et pouvoir: Véda et Yoga. Pour moi que ce soit dans ma pratique ou dans mon approche de guide, ces deux visions sont source d’équilibre.

Certes, si je réunir mes expériences, ils sont divergents de nature, de buts, et d’inspiration. Je l’ai tout de suite ressenti lorsque j’ai côtoyé des védistes ou des yogistes. Le Veda est une science orchestrée par des rituels sacrés, qui fut révélés aux sages indous, les Rishi . Le yoga est pouvoir qui ne refuse pas de s’intégrer pour se renforcer. C’est pour cela qu’on peut le retrouver dans divers courants de l’inde. Il devient dimension spécifiques de l’Inde.

Pourquoi le yoga, et non, étant occidentale, la gymnastique? Parce ce que pour une personne comme moi emprunte de liberté de libre arbitre, autant la gymnastique a pour but de fortifier le corps, le yoga, lui, est une technique très fine de réaction. Contrairement à une existence qui peut devenir habitude, le yoga nous propose l’individualisation de l’être, une véritable extension de soi. Il permet de se soustraite aux tensions de la vie actuelle. De plus, il est une merveilleuse école de patience, de calme, de maîtrise, et de découverte de soi.

Je dis souvent, le yoga en son début nous renvoie nos limites: corporelles, mentales, émotionnelles et même spirituelles. Soit on abandonne son yoga où alors, à nous d’avoir la curiosité patiente de découvrir ce qu’il y a derrière nos limites, nos freins.

Dans le lâcher prise, pour ma part sans perfection individuelle, faire l’expérience du Hatha yoga (ce dernier fait partie du Raja yoga) : unir le souffle solaire et le souffle lunaire, c’est à dire réunir des énergies qui s’opposent et percevoir leur complémentarité pour « ne plus être affecté par la dualité » (Y. S. II. 48)…

…Et l’intérioriser lors du Nidrâ yoga, faire des allers et retours de l’être matière vers l’être cosmique et inversement, et nettoyer ce dernier TOUT des filtres de l’égo. Ainsi, le cerveau et le mental renvoient la conscience d’un meilleur équilibre retrouvé et permet l’évolution. Découvrir ou retrouver son intériorité joyeuse.

Forte d’une expérience de terrain mise en recul et associée à la transmission de compétences essentielles que je suis heureuse d’avoir eu sur mon chemin.

Dans l’empathie, j’accompagne sans pour autant tenir la main vers l’épanouissement de sa personne.


Ma plus belle réussite

Lorsque l’on me dit avoir osé alors que la peur bloquait.


* (le Sâmkhya et le Yoga vont de paire).
Le Sâmkhya, l'approche vient de l’extérieur pour la compréhension du fonctionnement de l’univers (macrocosme).
Le Yoga l'approche est intérieur (microcosme) pour la compréhension du fonctionnement de l’univers.
Nous parlons de deux composantes ou polarités séparées qui sont la base de la possibilité de création.
Purusha) et Shatki-(Prakriti)
Purusha : le Principe spirituel (esprit), la conscience pure. Ce qui donne la vie, de charge positive, solaire, l’immobilité, masculin, jour, lumière, chaud.
Prakriti : l'énergie primordiale de la manifestation, du maintien et de la résorption de l'univers, la nature est l'ensemble de la création en perpétuel changement. Tout ce qui est créé du plus subtil au grossier, la charge négative, lunaire, le mouvement, féminin, nuit, son, froid. 
Prakriti active Purusha.
La nature a des qualités que l’on appelle les Gunas (fonctions de la manifestation).
Elles sont triples et en rapport avec les Bhutas, les éléments: Rajasiques (air et éther), sattviques (feu) et tamasiques (eau et terre).
Rajas (mouvement) crée, agit
Sattva (lumière) maintient, cherche l’équilibre,
Tamas (la lourdeur, la densité) absorbe, tire vers le bas, va vers la mort.