2 pôles

Lors de mon évolution, de mes questionnements et au cours de mon travail de terrain, il m’a été demandé d’intervenir en entreprise, en association. J’ai donc, en parallèle, axé mon travail vers un accompagnement dit laïque.
Outils d’accompagnement :

le yoga et ses différentes étapes et ressentis. Le yoga amène l’humain à s’éveiller à lui-même, à son corps, à son mental, à son imaginaire, et l’aide à trouver l’équilibre entre son monde intérieur et extérieur. Véritable enseignement vers l’individualisation, car par la pratique du yoga, l’humain permet la destruction des impuretés du mental ; Patanjali nous a légué les huit membres du yoga. De l’extériorité, l’homme s’épanouira dans sa pratique et veillera aux règles de vie dans la relation aux autres, aux règles de vie dans la relation à soi-même, à la pratique de la posture juste, à la pratique de la respiration vers l’intériorité et l’écoute intérieure, l’exercice de concentration, le yoga-nidra, la méditation, l’état d’unité.

Le nidrâ yoga. Pour obtenir une relaxation parfaite, nous devons rester conscient et ceci est nécessaire en yoga-nidra : l’état de sommeil dynamique. Alors qu’en méditation nous restons en hypervigilance, en yoga-nidra nous permettons un sommeil psychique, le yoga-nidrâ est une pratique qui amène les couches profondes de la psyché au niveau conscient.

Le nidrâ yoga selon la tradition védique nous permet de nous connecté à la pure conscience. Vibration supérieure puisque nous rejoignons pur conscience par les mantras védiques. Nous apaisons l’esprit et par la puissance de l’amour, la conscience s’élève et le subconscient n’a plus de pouvoir sur elle.

La méditation. Être plutôt que faire, sans jugement, juste accueillir les sensations les émotions. Dans notre pratique régulière, nous apprécions d’être dans l’instant présent et d’expérimenter « le vide  en vidant les pensées stressantes ou le « plein » en fixant son attention sur des pensées positives ou moins, toujours dans l’accueil de ces dernières afin de les laisser être et puis filer. Le mental prend l’habitude de se pauser, on apprécie l’espace entre les pensées en le laissant exister. Paradoxalement, le mental s’ouvre, respire au champs du possible. Moins de ruminations plus de confiance en soi, dans sa vie, moins de peurs multiples et notre vie s’aligne à notre destinée dans le respect des autres, de soi, dans une bonne humeur contagieuse. L’entraînement à la méditation, allongé, assis nous permet de prolonger cette présence dans la vie quotidienne.

La relaxation évolutive. Comprenant toujours un engagement corporel interactif et proprioceptif. Par le mouvement, ce travail corporel induit intelligence du corps et harmonie ; complété par un travail sur les pensées et visualisations positives et créatrices, elle s’intègre ainsi dans une démarche d’enrichissement des facultés sensorielles, optimisant le développement harmonieux du cerveau et de son hémisphère droit et gauche, limbique émotionnel et préfrontal gauche.

Le yoga du rire ou hasya yoga. Yoga car selon ses inventeurs de la frontière indo-pakistanaise, le yoga du rire repose sur la thèse : « l’action entraîne l’émotion » et l’idée qu’il faudrait augmenter la production des endorphines dans le cerveau, qualifiées d’hormones de bonheur. Véritable gymnastique du rire: le corps ne fait pas la différence entre un rire naturel et un rire simulé, à la condition qu’il soit fait avec énergie et espièglerie. Avec mon recul d’expérience et dans nos pays occidental, je le propose comme atelier du rire ensemble et toujours, en début de séance, j’expose son histoire, sa philosophie.

J’axe mes séances sur l’équilibre de principes opposés et complémentaires et les bienfaits des échanges gazeux. J’aide au développement avec conscience de la respiration, cette dernière synchronisée avec le travail du corps. J’amène la personne à avoir confiance en son corps/tête dans la tonicité, le ressenti, l’alignement de la colonne vertébrale, la place du corps et ses lignes dans l’espace. Je sensibilise à la notion de poids et de légèreté, les articulations, les muscles, le dedans, le dehors, le chaud, le froid, le lourd, le léger, l’étirement et le relâchement. Être et se ressentir évoluer dans ses opposés, lesquels nous permettent l’harmonisation. J’intègre la douceur avec son être dans un exercice toujours redécouvert (présence à soi), acte de vie.

Outils de soins (Traitement naturel, complémentaire à la médecine officielle) : Le corps et l’esprit sont en relation continuelle sans que nous le percevions toujours. L’émotionnel ajoute une empreinte à cette relation. Elle est chargée de tous les âges de nos vies. Le plan vibratoire enveloppe les autres plans fait d’énergie et de spiritualité.

Conseils en hygiène de vie. Je respecte les trois vecteurs d’équilibre : la diététique et ses rythmes, le mode de vie, et la maîtrise de la pensée vers l’apaisement.

La radiesthésie, le magnétisme. Guérisseuse, passeuse et panseuse d’émotions, remise en forme énergétique et soins locaux. Ces vibrations, selon les personnes sont visibles à l’œil nu. Ainsi, nous ne sommes pas un électron libre dans l’espace, dans l’espace temps, dans l’espace de sa vie au quotidien, dans l’espace de notre corps et l’espace de notre intériorité. Nous sommes toujours en lien avec le cosmos, avec les sons, et avec les êtres.

Nous savons que les être vivants, y compris la faune et la flore, sont en interaction avec l’ambiance électromagnétique de leur environnement. De plus la biosphère baigne dans un champ électrique négatif de la terre et dans un champ positif provenant du cosmos et du soleil. Les différentes cellules qui constituent les organismes vivants, elles aussi, émettent et reçoivent des radiations électromagnétiques.

Ces fréquences peuvent être plus ou moins hautes voir être des fréquences de lumière, d’information, d’énergie et de douceur.

La réflexologie. Favorise l’autoguérison de chacun. Du réflexe à la conscience de l’être.